Psychologue, pourquoi consulter ?

 Pourquoi consulter un psychologue ?

Consulter un psychologue ne va pas toujours de soi. Pourtant, chacun peut rencontrer des difficultés psychologiques qui viennent compliquer le quotidien. Que les symptômes surviennent dans la vie familiale, professionnelle, amoureuse, il importe de tenir compte de leur expression et de la souffrance psychique et parfois somatique qu’ils occasionnent.

Le psychologue, par le processus thérapeutique qu’il propose, sera à même d’accompagner son patient pour surmonter cette souffrance, en comprendre les mécanismes, voire en élucider les causes afin d’y mettre un terme.

Aller voir un psy, ce n’est pas être fou mais bien au contraire, c’est tenir compte de sa santé mentale, au même titre que de sa santé physique. Un symptôme de nature psychologique peut être envisagé comme un rébus à déchiffrer et non simplement comme un signe pathologique. L’intervention du psychologue permettra alors au patient d’entendre le sens de son ou ses symptômes et cette traduction, toujours singulière, donnera la possibilité à la personne de se réapproprier, de redevenir agent de sa trajectoire et non plus de la subir. De la passivité à l’agentivité, sans doute est-ce ce passage qui modifie la dynamique psychique que le psychologue vient initier.

Les symptômes sont variables d’une personne à l’autre et peuvent se manifester sous diverses formes :

  • Troubles somatiques : Douleurs sans lésion organique (maux de tête, maux de ventre…), tachycardie, difficulté à respirer, sensation d’étouffement, craintes hypocondriaques, problèmes visuels ou confusions sensorielles, vertiges, difficultés sexuelles…
  • Conduites alimentaires : anorexie, boulimie, hyperphagie…
  • Angoisse, anxiété, stress, dépression, mal-être
  • Phobies, inhibitions, crainte du regard de l’autre…
  • Sommeil : insomnie, parasomnie, somnambulisme, terreurs nocturnes…
  • Fonctions cognitives : Mémoire, perception, apprentissage (dyslexie, dyspraxie, décrochage scolaire…), langage…

Une seule cause à la souffrance psychique ?

Bon nombre d’évènements induisent un bouleversement psychologique. Qu’il s’agisse d’une rupture amoureuse, d’un changement familial ou professionnel, d’une maladie, d’un accident, du décès d’un proche, de l’exil, ces situations, bien que diverses, peuvent être vécues comme violentes et fracturer l’équilibre psychique. Quand bien même le caractère positif de l’évènement est évident– l’arrivée d’un enfant, une expatriation ou un voyage, une promotion professionnelle… -, il peut venir déranger l’ordre établi et rendre difficile un nouveau mode de vie. Cependant, il serait réducteur de désigner un seul événement comme cause. Celui-ci s’inscrit en effet dans une histoire de vie. La demande de consultation psychologique survient aussi parce qu’un sentiment d’usure s’installe. Burn out, dépression, impression de ne plus avoir les ressources pour faire face : le psychologue vient alors soutenir le sujet pour reconstruire ce qui se désagrège.

 Durée, fréquence, tarif

La durée d’une séance est approximativement de 45 minutes. Cependant, selon l’âge (les séances sont plus courtes pour les enfants), les problèmes psychologiques ou le contenu des séances, la durée peut varier. La fréquence est d’une fois par semaine voire tous les 15 jours selon le type de difficultés/symptômes ou la demande de prise en charge (exemple : accompagnement FIV…).

Le tarif d’une consultation est de 40 euros à titre individuel (les honoraires peuvent par ailleurs tenir compte des ressources financières de la personne) et 50€ pour les psychothérapies de couple.

Nous tenions à vous informer que les consultations seront remboursées par les régimes de la Sécurité Sociale ou de la CMU à compter du 1er octobre 2018. D’autre part, nombreuses mutuelles peuvent prendre à leur charge une partie des frais engagés pour la séances de psychothérapie, nous vous invitons à vous renseigner auprès de la votre.

Pour plus de renseignements, vous pouvez nous contacter directement.

Les commentaires sont clos.